fbpx

11 ANS D’EXPÉRIENCE EN ÉCO-CONSTRUCTION

Construire l’autonomie de demain

Tél : 04 43 36 18 24 – 06 72 43 35 08

 

 

Sommaire

La PAC, ses atouts et ses défauts

Une pompe à chaleur permet de réduire le montant de votre facture d’électricité dans certaines conditions. Elle est facile à installer mais attention aux bruits, à l’entretien et la durée de vie.

Qu'est qu'une Pompe à Chaleur ?

C’est un mode de chauffage centralisé, de plus en plus utilisé en France pour la construction de maisons neuves et la rénovation énergétique. 

La PAC fonctionne comme un frigidaire ou une climatisation, à l’envers. Le plus souvent, on utilise l’air extérieur (on peut aussi utiliser l’eau ou la terre), pour réchauffer un fluide caloporteur (ou liquide frigorigène). Ce liquide a la capacité de passer d’un état liquide à un état gazeux avec une faible amplitude thermique et inversement.

Le passage d’un état à l’autre produit de l’énergie dans un condenseur qui est récupérer pour chauffer votre maison par l’intermédiaire de radiateur ou plancher chauffant.

Les avantages d'une Pompe à chaleur

La pompe à chaleur est très populaire auprès des plombiers installateurs, des fabricants et des producteurs d’énergies électrique. Ces derniers mettent en avant un point essentiel :

  • Les économies d’énergies (voir le paragraphe sur la rentabilité réelle d’une pompe à chaleur)

L’état incite fortement à l’installation de pompe à chaleur qu’il considère comme l’avenir du chauffage en France. Des aides financières importantes sont octroyés pour l’installation de PAC en rénovation mais c’est aussi le cas pour les chauffages au bois, à granules ou chauffage solaire.

La pompe à chaleur a d’autres avantages pour les professionnels, qu’ils mettent beaucoup moins en avant :

  • Facilité d’installation
  • Marges très importantes sur le matériel et la pose
  • Remplacement régulier (tous les 10 à 15 ans)
  • Possibilité de vendre un contrat d’entretien

Enfin, la PAC permet une revente de l’énergie annualisé (chauffage et rafraichissement). C’est un énorme bénéfice pour les producteurs d’énergie et l’état. 

Les inconvénients d'une Pompe à chaleur

Une pompe à chaleur comporte des inconvénients identifiés depuis de nombreuses années :

  • Le bruit : une PAC Air/Air ou Air/Eau fait toujours plus ou moins de bruit
  • L’encombrement : que ce soit sur une façade ou à l’intérieur du logement
  • La laideur : Un PAC enlaidit les maisons ou immeubles comme un climatiseur
  • La durabilité : Très peu évoqué par les installateurs, un PAC a une durée de vie très limité
  • L’entretien : Une PAC nécessite obligatoirement un entretien annuel pour garantir son fonctionnement et sa durée de vie

La pompe à chaleur géothermique (très à la mode début des années 2000) nécessite de creuser à l’horizontal ou à la vertical sur des surfaces relativement importante. Il faudra donc prévoir ses travaux, la place nécessaire et le cout souvent exorbitant qui y est associé pour une seule maison individuelle. L’entretien est également extrêmement couteux, même pour des ensembles immobiliers de plusieurs maisons (c’est la raison de l’abandon progressif de ce système de chauffage).

Rentabilité réelle d'une pompe à chaleur

La PAC Air/Air a sans conteste, la préférence de la RT2012 et donc des thermiciens par rapport à tous les autres modes de chauffage (chaudière gaz, chaudière électrique, poêle à granules, chauffage solaire, … Mais pourquoi ?

Si l’on part du principe, le plus souvent admis, qu’une PAC à un COP de 3, donc qu’elle produit 3 fois plus d’énergie (électrique) qu’elle n’en consomme. Qu’elle coûte plus cher qu’une chaudière à gaz ou granules et beaucoup plus qu’un poêle à bois ou granules. Qu’on estime sa durée de vie de 10 à 15 ans maximum. J’ai vraiment du mal à voir l’intérêt d’une PAC…

Je m’explique.

Le prix du kwh de bois est d’environ 0.043 euros et celui de l’électricité à 0.13 (à l’heure où j’écris cette article). L’électricité est donc 3 fois plus cher. Une PAC avec un COP de 3 consomme donc, en théorie autant d’énergie qu’un poêle à bois, mais le poêle est :

3 fois moins cher à l’achat

– Ne demande aucun entretien ou abonnement (électrique)

A une durée de vie très longue (beaucoup plus de 15 ans avec un simple ramonage annuel)

– Ne fait pas de bruit mécanique (une PAC est bruyante)

– Esthétique (ce qui n’est pas le cas d’une PAC)

– Son rendement n’est pas lié à la température extérieure et détail important, le coût de l’électricité va doubler d’ici à 2030 (annonce gouvernementale) et ensuite, on ne sait pas…mais, elle va sans aucun doute fortement augmenter, en France.

L’entretien d’une pompe à chaleur

Le coût d’entretien d’une pompe à chaleur est de 150 à 400 euros par an, selon la machine, la marque, sa situation géographique (source constructeur). L’entretien est fortement recommandé pour garantir un parfait fonctionnement et une durabilité maximum.

Pour info, c’est à peu près le coût de chauffage d’une maison Mon Habitat Positif jusqu’à 120M² habitable, avec un poêle à granules…Un ramonage coûte 50 euros.

Retour d'expérience sur la PAC

Un collègue thermicien a réalisé des tests sur des PAC après leurs installations et validé un COP de 3 à 4. Un deuxième test après 1 an de fonctionnement, a révélé un COP moyen de 2.5 ! Donc une perte importante de rendement. Etonnant. Nous referons le test dans 5 ans.

Pompe à chaleur VS poêle à bois buches

Une PAC est sans conteste plus confortable qu’un poêle à buches dans une maison au-delà de 100m² mal isolée et peu compact. Plus la maison sera isolée, étanche et compacte et plus la différence de confort se réduira. Au-delà de 100M², nous préconisons un chauffage central (mais pas forcément alimenté par une PAC).

Pompe à chaleur VS poêle à granules

Pa rapport au poêle à buches, le poêle à granules possède à thermostat. Les différences en termes de confort seront donc moins flagrantes qu’avec le poêle à buches par rapport à la PAC même si l’on ne peut pas comparer un chauffage central avec un chauffage décentralisé.

Pompe à chaleur VS poêle ou chaudière bois bouilleur

Le poêle bouilleur ou chaudière à granules ou chaudière buches fonctionnent à peu près de la même manière. On brule un combustible renouvelable (buches, granules, bois déchiqueté…) ce qui permet de chauffer de l’eau. En termes de confort, il est identique à celui d’une pompe à chaleur.
Concernant la durabilité, le poêle bouilleur est le plus fiable, surtout quand il est à buches. Nous trouverons ensuite le poêle à granules, les chaudières bois et la PAC. Cette dernière offre un confort supplémentaire du fait qu’elle ne nécessite aucun chargement.

Pompe à chaleur VS chaudière gaz

La chaudière gaz à condensation est beaucoup plus fiable qu’une PAC, autant sur la durée que sur son fonctionnement l’hiver.

La chaudière gaz à condensation est moins couteuse à l’achat et à l’entretien. Une chaudière gaz à une durée de vie beaucoup plus longue.

En termes de consommation, il faudrait calculer le cout sur 20 ans et pas un cout de rendement théorique des deux systèmes de chauffage (voir simulateur en bas de page).

La chaudière gaz a néanmoins deux inconvénients majeurs. Elle pollue par combustion de gaz naturel et la France est totalement dépendante de cette énergie. L’état a donc récemment décidé de pénaliser ce type de production de chaleur. Les chaudière gaz seront interdites pour toute les constructions neuves à partir de 2022 avec la RE2020.

Alors, quel type de chauffage choisir ?

Le débat pourrait être entre un chauffage centralisé (radiateurs dans toutes les pièces) et décentralisé (un seul point de chauffage) mais, ce n’est pas le sujet de l’article. Une maison bioclimatique, bien isolée, étanche, avec une forte inertie et une vmc double flux performante n’a pas besoin d’un chauffage centralisé pour offrir un confort optimum jusqu’à 100M². Au delà, nous préconisons un poêle bouilleur éventuellement couplé avec un chauffage solaire.

La PAC utilisée comme climatiseur...

Un des arguments pour la pompe à chaleur c’est la possibilité de la transformer en climatisation l’été et donc de rafraîchir lors de grande chaleur.

En Auvergne et sur toute la moitié Nord de la France, altitude et la côte atlantique, c’est inutile de climatiser si la maison est bien conçue. Au pire, lors d’une canicule (période prolongée de forte chaleur la nuit et le jour), un puit canadien sera suffisant et surtout, beaucoup moins coûteux à l’installation comme en fonctionnement.

Cependant, pour les régions très chaudes l’été, cela peut éventuellement être intéressant. En fait, une PAC fonctionne bien quand elle fonctionne peu (dixit les plombiers, les thermiciens et les constructeurs de PAC, en off bien sûr…). Elle sera donc peut-être adaptée avec la construction de maisons passives mais, de fait très cher pour des besoins en chauffage très faibles.

Notre avis sur la pompe à chaleur

Pour conclure sur la PAC, sa grande popularité est pour moi un mystère, comme l’a été les radiateurs électriques ou la chaudière fioul.

Ce type de chauffage, fortement soutenu par les pouvoirs publics, sont installés en masse et seront tous obsolètes dans moins de quinze ans. C’est une logique de très court terme, avantageuses pour les industriels, EDF et les installateurs. Je ne suis même pas certain qu’une PAC soit plus rentable qu’un radiateur électrique inertiel à fluide.

Que ferrons nous de toutes ces PACS à l’avenir ? Quand les chiffres réels de rentabilité seront disponibles ? 

Rappelons que le ballon d’eau chaude thermodynamique, sur lequel nous avons suffisamment de recul, fonctionne globalement de la même manière mais, toute l’année. J’ai donc beaucoup de doute sur sa durabilité et donc, sa rentabilité à moyen terme.

Il est souhaitable que la durabilité et les rendements s’améliore à l’avenir. J’ai un sérieux doute sur la durabilité qui remettrait en cause tout le fonctionnement consumériste de notre société.

 

La France est aujourd’hui le 1e marché européen de pompe à chaleur.

 

 

En 2017, 47% de la population se chauffe à l’électricité dont 25% avec une PAC.

source quelleenergie.fr

 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest

Ici, on construit et rénove

ÉCO-RESPONSABLE

On vous garantit

Vous souhaitez échanger en direct avec nous ? Avec plaisir !
Toutes les demandes sont traitées en moins de 30 minutes !