fbpx

11 ANS D’EXPÉRIENCE EN ÉCO-CONSTRUCTION

Construire l’autonomie de demain

Tél : 04 43 36 18 24 – 06 72 43 35 08

 

 

Sommaire

La ventilation d'une maison passive

Si l’on considère qu’une maison passive est étanche, le poste ventilation est essentiel. On ne pourra pas envisager la construction d’une maison passive sans une vmc double flux à haut rendement.

Toutes les autres solutions de ventilation ne permettent pas de renouveler l’air suffisamment ou provoquent trop de déperditions thermiques.

La ventilation, les poumons de la maison passive

Sans ventilation performante, avec une vmc double flux, une maison passive disposera d’une qualité de l’air médiocre, voir dangereuse pour la santé des occupants.

De plus, tout le bon fonctionnement du passif repose sur le maintient d’une température d’air confortable.  Contrairement à une maison BBC ou il préférable de profiter de l’inertie et de chauffer les masses, pour une maison passive, l’apport en chaleur sera presque nul.

Dans une maison passive, on se contentera donc de chauffer l’air et de garder la température intérieure à 20°C. Ce n’est possible qu’avec une vmc double flux à très haut rendement (au-delà de 90%).

Qu'est ce que la ventilation d'une maison passive ?

Dans une maison passive, l’air ne vient plus directement de l’extérieur puisque par définition, c’est une maison étanche.

Les parois intérieures étant parfaitement isolées et étanches, elles sont tempérées. L’air intérieur même s’il est fortement chargé en humidité ne se condensera pas sur les parois.

Il faut malgré tout évacuer cet air vicié, pour des raisons sanitaires.

Il devra être totalement renouvelé plusieurs fois par jour. Le débit de renouvellement réglementaire est d’environ 75m3/h.

On utilisera obligatoirement une VMC double flux à haut rendement (+ de 95% de récupération de chaleur) pour une maison passive.

Cette ventilation mécanique contrôlée devra avoir un débit minimum de 60m3/h.

La ventilation naturelle pour une maison passive ne me semble pas pertinente. Si l’on part du principe qu’il faudra réguler l’humidité pièce par pièce et préserver la température, je ne vois pas d’autres solution que la vmc double flux haute performance.

Mais, ce type de ventilation est souvent mal adaptée aux projets de rénovation. Il faut en effet que le bâti soit totalement étanche à l’air et très bien isolé. Et surtout, il faut pouvoir passer les réseaux. 

Un autre point à prendre en compte dans votre choix de ventilation, c’est la durée de vie d’une VMC double flux. Elle est en moyenne de 20 ans (donnée constructeur) et garantie 2 à 3 ans. Il faudra compter en général 35 à 40 ans pour espérer un retour sur investissement dans une maison passive. 

Enfin, la VMC double flux est une machine complexe, qui prend beaucoup de place et difficile à recycler. Mais, c’est la seul machine qui permet de garantir la qualité de l’air intérieure. 

Maison passive ventilation double flux

La vmc double flux permet d’assainir l’air ambiant tout en apportant de la chaleur en hiver et du rafraichissement en été.

Les filtres sont très importants pour l’assainissement. Ils éliminent en grande partie les poussières et pollens ou divers polluants. Il faut les nettoyer tous les 6 mois ou prévoir un contrat de maintenance avec votre installateur.

Il existe également des filtres qui permettent de filtrer les virus, aussi efficacement qu’un masque FFP3. Cela peut s’avérer utile par les temps qui courent…

Pour en savoir plus sur la vmc double flux, un site assez complet ICI >>>

Pour être certifiée passive, une ventilation doit rejeter un air neuf à 16.5°C minimum dans toutes les pièces de la maison et cela même si il fait -10°C à l’extérieur. La température de rejet étant élevée, on ne percevra pas l’air neuf  ce qui représente un confort appréciable, par rapport à une vmc simple hygro B.

La consommation en fonctionnement de la vmc en maison passive

Pour atteindre les rendements exigés pour le passif, la vmc double flux sera équipée d’un échangeur à contre courant et pas d’un échangeur à courants croisés. L’échangeur à courant croisé ne permet pas de dépasser 50 à 60% de rendement.

L’échangeur à contre courant, comme son nom l’indique, permet à l’air chaux sortant et l’air froid rentrant, de se croiser à contre-courant sur une partie du trajet de l’air mais, sans se mélanger. On pourra également utiliser une vmc à échangeur à contre-courant à enthalpie au rendement encore supérieur (jusqu’à 130% de rendement !).

La vmc pourra redémarrer automatiquement, sur son dernier réglage, après une coupure de courant.

Le niveau sonore de la pièce technique, où se trouve la vmc, ne dépasse pas 35 décibels. Il ne pourra pas dépasser 25 décibels dans les pièces de vie. Ces niveaux de bruits sont très faibles mais encore audible pour les personnes sensibles.

La vmc devra être accessible pour sa maintenance, son nettoyage et pour effectuer le changement des filtres. Ces derniers pourront être changer facilement par les occupants, sans besoin d’une main-d’œuvre qualifiée. Les filtres seront au minimum de F7 pour l’air extérieur et G4 pour l’air vicié. Le contrôle de l’état des filtres se fera automatiquement par la machine par différence de pression. Un signal sonore signalera quand il faut remplacer les filtres.

La vmc sera obligatoirement équipée d’une protection anti-gel. Une résistance électrique de très faible puissance équipera la machine. La vmc ne pourra pas consommer plus de 1 Watt (électrique) lors de sa mise veille (pendant une absence prolongée).

Ventilation d'une maison passive et chauffage

La VMC permettra de préchauffer l’air rentrant neuf en utilisant les calories de l’air vicié, sortant.

En effet, les deux flux d’air passent dans un échangeur thermique. Ils ne rentrent pas en contact. Seul leurs calories sont échangées.

Le ventilation maison passive permet de se passer d’un chauffage complémentaire.

Les dernières générations de VMC les plus performantes, souvent d’origine allemande, consomment très peu d’énergie et elles sont presque silencieuses.

Si les calories de l’air extrait ne sont pas suffisantes pour une température de confort, on pourra coupler la VMC avec une pompe à chaleur. C’est aujourd’hui le système de transformation de l’énergie électrique en chaleur le plus économe. Des systèmes compacts combinant VMC + pompe à chaleur + production d’eau chaude sanitaire sont aujourd’hui disponible et de fabrication Française !

Concernant les maisons Mon Habitat Positif, elles sont toutes ou presque équipées de vmc double flux à haut rendement de marque Zehnder, Paul et Brink.

Le puits canadien et la ventilation double flux

Quand la configuration du terrain le permet et que des travaux de terrassement sont programmés, on pourra envisager l’installation d’un puits canadien.


Le principe est simple, l’air neuf de l’extérieur passe naturellement dans un circuit enterré à 2 ou 3 mètres de profondeur. Il arrive directement à la VMC à une température constante plus élevée que la température extérieure. Cette température varie en fonction du climat.

La VMC double flux va donc économiser des calories et pouvoir rejeter de l’air neuf, plus chaud.


En été, à l’inverse, la VMC pourra rejeter de l’air frais et donc rafraichir la maison.


Les puits canadiens existent depuis des siècles. Dans le sud de la France, on les appelle puits provençaux et ils sont essentiellement destinés aux rafraichissements.

Une autre technique consiste à remplacer l’air par un liquide glycolé, c’est le puits à saumure ou échangeurs géothermiques. Dans ce cas de figure, c’est un circuit fermé avec un échangeur thermique et la VMC. Ce système à l’avantage de supprimer les risques sanitaires liés à la condensation qui peut se former dans les gaines et à la formation de pollution bactérienne. Le puits à saumure est globalement beaucoup plus facile à réaliser.

La ventilation et les plantes vertes

Même si cela peut paraitre ridicule pour certain…il est aujourd’hui démontré que les plantes vertes participent à l’assainissement de l’air.

Elles peuvent :

  • Capter les poussières ;
  • Filtrer les polluants ;
  • Réguler l’humidité ;

Chaque plante a ses spécificités. A noter que la vmc double flux a tendance à assécher l’air et les plantes vertes n’aiment pas du tout ce traitement. Pensez donc à régler votre vmc ou arroser régulièrement vos plantes.

De nombreux sites internet sont spécialisés sur le sujet ou la page wikipédia >>>

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest

Ici, on construit et rénove

ÉCO-RESPONSABLE

On vous garantit

Vous souhaitez échanger en direct avec nous ? Avec plaisir !
Toutes les demandes sont traitées en moins de 30 minutes !