fbpx

11 ANS D’EXPÉRIENCE EN ÉCO-CONSTRUCTION

Construire l’autonomie de demain

Tél : 04 43 36 18 24 – 06 72 43 35 08

 

 

Sommaire

Le chauffage d'une maison passive

Quelles sont les besoins de chauffage en passif ?

Pour une maison passive, les besoins de chauffage sont réduits, mais ils subsistent. En particulier la nuit lors d’hiver très froid. Ces besoins seront faibles et discontinus. Pour une maison passive sans inertie, il faudra ajouter les besoins en rafraichissement d’été (une climatisation).

Une maison sans aucun apport de chaleur ne peut pas répondre au besoin de confort « moderne ». Même avec une isolation et une étanchéité parfaite, il est nécessaire de produire de l’énergie dans une maison passive comme pour tout autre habitat. 

Les besoins en chauffage pour une maison passive sont au maximum de :

  • 15 kWh/m²/an ; (multiplier ce chiffre par 4 pour une maison RT2012 classique)

Que représente 15 kWh/m²/an ?

Pour une maison de 100M² la consommation sera de 1 500 kWh. Convertissons cette consommation en euros à partir d’un radiateur électrique classique. Cela représente un montant d’environ 220€ par an pour la consommation liée au chauffage.

Il ne faut pas oublier la production d’eau chaude ! Elle représente en moyenne 800 kWh par personne et par an avec un cumulus électrique classique soit 2 200 kWh pour 4 personnes.

On peut diviser cette consommation par 3 pour avec un ballon thermodynamique ce qui nous fait une facture approximative de 155 € par an pour la production d’eau chaude.

Pour résumé, une maison passive de 100 M² équipée de radiateur électrique à inertie et d’un ballon thermodynamique consommera environ 375 € par an (7 500 € sur 20 ans).

Malheureusement, le cout de l’électricité aura peut-être doublé dans 20 ans et votre ballon d’eau chaude thermodynamique aura rendu l’âme au moins 1 fois, et plus probablement 2, avec un cout de remplacement d’environ 3 500 €… Si l’on compte 2 remplacements de ballons thermodynamiques en 20 ans, la consommation d’énergie sera de 725 € par an. On est tout de suite assez loin du « passif ».

Mais il existe d’autres solutions pour consommer beaucoup moins.

Quelles sont les solutions de chauffage pour une maison passive ?

Comme nous l’avons vu, les solutions de chauffage doivent être réfléchies avec la production d’eau chaude et on évitera à tout prix la climatisation (avec une bonne conception).

Il existe deux types de chauffage efficaces en passif :

  • Le chauffage décentralisé
  • Le chauffage centralisé

Le chauffage décentralisé

Pour une maison passive, les besoins de chaleur étants faibles un système autonome décentralisé simple comme un poêle à bois ou à pellets selon la surface et la compacité de la maison peut être suffisant.

Le poêle à bois de buches n’est plus considéré comme un chauffage par la RT2012. Nous préconisons donc plutôt le granulé pour être conforme à la réglementation de construction neuve.

Comme on l’a vu plus haut, un système de chauffage électrique à inertie, peu coûteux en installation et maintenance pourra convenir si la maison est petite et compacte. Mais le chauffage électrique reste couteux à la consommation. On notera que malgré ce cout, l’énergie électrique utilisée pour le chauffage représente 47% des installations en France !

Mais le chauffage décentralisé ne répond pas au besoin d’eau chaude. De plus, il n’est pas efficace pour une surface au-delà de 90 à 110M².

Enfin, l’avantage du chauffage décentralisé (poêle ou électrique), c’est qu’il est plus économique à l’achat et à l’entretien (sauf une exception que nous allons voir plus loin).

Le chauffage centralisé

Par définition, il s’agit d’un système de chauffage qui permettra de chauffer l’ensemble de l’habitat, peu importe sa surface. Il garantit un confort optimal dans toutes les pièces de la maison, au degré près. Il permet souvent d’assurer aussi la production d’eau chaude.

Les systèmes de chauffage les plus courant en France sont :

  • La pompe à chaleur air/air (12%)
  • La pompe à chaleur air/eau (12%)
  • La pompe à chaleur eau/eau (1%)
  • La chaudière gaz (44%)
  • La chaudière fuel (16%)

Le FUEL : La chaudière fuel tend heureusement à disparaître et je ne vais donc pas l’évoquer ici. Elle est particulièrement polluante et couteuse.

Le GAZ : c’est la deuxième énergie la plus utilisée après l’électricité. Rappelons tout de même que le gaz naturel pollue l’atmosphère en brulant et son acheminement est couteux.

La chaudière gaz à condensation est largement sollicité en France aujourd’hui. Elle représente 33% des systèmes de production de chaleur au gaz.

On trouve ensuite par ordre d’importance, la chaudière gaz classique, la chaudière gaz basse température et les radiateurs au gaz naturel (qui ne sont donc pas centralisé).

L’avantage du gaz est le confort qu’il procure au quotidien. Il n’émet pas d’odeur ou presque. Ses inconvénients sont nombreux, il pollue, il vient essentiellement de pays étrangers, il coute cher même s’il est 2 fois moins cher que les radiateurs électriques. Une chaudière gaz à une durée de vie d’environ 20 ans.

L’Électricité par pompe à chaleur : La nouvelle révolution ! ou plutôt, le nouveau système à la mode depuis 10 ans… 

La pompe à chaleur consiste sommairement à compresser de l’air ou de l’eau pour produire de l’énergie. Elle fonctionne à l’électricité et son rendement est directement lié à la source de chaleur initial et à l’efficacité du compresseur.

En moyenne, le COP réel (pas celui annoncé par les fabricants) est de 3. Donc avec 1kWh dépensé, vous produirez 3kWh. La PAC est donc en théorie 3 fois plus efficace qu’un radiateur électrique classique. C’est parfait.

Inconvénients (ils sont nombreux) :

  • Le calcul du COP est réalisé par les fabricants pour une température extérieur de 7° ;
  • L’investissement est élevé (de l’ordre de 8 000 € à 20 000 € pour 100M²) ;
  • La durée de vie très limité (10 à 15 ans)
  • Le bruit est souvent insupportable pour les voisins ;

Le prix de la PAC n’est absolument pas justifié par sa durabilité et sa performance ! Les composants sont simples et bon marché. Seul le cout exorbitant de la main d’œuvre propulsé par les aides de l’état peut justifier les montants facturés.

Vous l’aurez compris, toutes ces solutions ne sont pas ceux qui ont nos préférences. Il existe des alternatives.

Le poêle Bouilleur : Un chauffage à bois centralisé

Il peut s’agir d’un poêle à buches, à granules, d’une cuisinière, d’un insert ou encore d’une chaudière à bois.. tous ces systèmes fonctionnent au bois et procurent le même confort qu’une chaudière gaz ou d’une pompe à chaleur.

Pour une maison passive, l’appareil ne devra pas être surdimensionné ! Et pour cela, il est préférable de faire appel à un thermicien plutôt qu’un plombier. Ce dernier n’a pas beaucoup d’intérêt à vous préconiser un petit poêle plutôt qu’une grosse chaudière…

Le prix d’un poêle ou cuisinière bouilleur ne devrait pas dépasser 10 mille euros et certaines installations sont beaucoup moins couteuse.

Nos choix de chauffages pour la maison passive

Avant tout, une maison passive doit être bioclimatique et profiter des apports solaires. Cela permettra de réduire de 30% minimum votre facture de chauffage.

Certaines maisons, très compactes, peuvent se permettent un simple appoint à buches ou granules. 

Pour une maison à partir de 110M², nous préconisons LE CHAUFFAGE SOLAIRE ! Il vous permettra de chauffer votre eau pour le chauffage et votre eau chaude sanitaire. Vous serez indépendant de l’augmentation des énergies futurs et des éventuels abonnements liés aux fournisseurs.

Avantage du chauffage solaire :

  • Une consommation de 0€ par an 
  • Une pollution inexistante (sauf pour sa fabrication)
  • Une durée de vie très longues (au-delà de 25 ans)
  • Un entretien presque inexistant
  • Son retour sur investissement très rapide

Inconvénient du chauffage solaire

Son prix d’investissement de 20 à 25 mille euros

Vous pourrez consulter tous les détails de ce chauffage ici : Comment devenir autonome en chauffage >>>

Conclusion, une maison passive n’est véritablement passive si sa production d’énergie est propre, durable et économique. 

Comparez vous même les différents systèmes de chauffage avec le simulateur gratuit de l’Espace Info-énergie >>>

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest

Ici, on construit et rénove

ÉCO-RESPONSABLE

On vous garantit

Vous souhaitez échanger en direct avec nous ? Avec plaisir !
Toutes les demandes sont traitées en moins de 30 minutes !