fbpx

11 ANS D’EXPÉRIENCE EN ÉCO-CONSTRUCTION

Construire l’autonomie de demain

Tél : 04 43 36 18 24 – 06 72 43 35 08

 

 

Sommaire

Comment réduire sa consommation d'eau chaude ?

Il y a moins de cent ans, l’eau chaude sanitaire était un luxe. Aujourd’hui, c’est une évidence dans tous les logements en France.

Pourtant, l’eau chaude sanitaire est la seconde dépense d’énergie dans une maison, après le chauffage. Elle est même pour nous la première dépense puisque bien souvent, nous maisons ont des besoins en chauffages extrêmement faibles.

Vous pouvez faire des économies considérables sur la production d’eau chaude sanitaire.

Comment fonctionne un chauffe-eau ?

Un chauffe-eau est un appareil, souvent une cuve, remplie d’eau de la ville ou de l’eau de récupération (eau de pluie, puit…). Cet appareil va chauffer l’eau, en permanence ou par intermittence avec une ou plusieurs sources d’énergies.

Il existe plusieurs façons de faire des économies pour chauffer son eau mais comme pour le chauffage, la plus simple est de moins consommer.

Nous allons voir dans cet article, en détail, comment moins consommer d’eau chaude tout en conservant le même niveau de confort.

Connaître sa consommation d'eau chaude

Selon l’Ademe, en 2012, la consommation d’eau chaude sanitaire représente environ 12% de la consommation énergétique globale pour un foyer (voir source >>>).

Concrètement, cela représente environ 500 € par an et pour une famille de 4 personnes.

Selon mon expérience, pour une maison neuve bioclimatique ou une rénovation écologique, la dépense en eau chaude est de loin la première dépense si l’on n’y prête pas attention.

L’électricité est de loin l’énergie principale pour produire cette eau chaude (52%), suivi par le gaz (38%) et enfin le fioul (9%). Les 1% d’énergies restantes sont malheureusement anecdotiques comme le solaire, la géothermie, la biomasse…

Pour connaître sa consommation d’eau chaude, ce n’est pas si simple. En effet, pour la plupart des foyers, l’eau chaude et le chauffage sont produites pas la même source d’énergie. Il est donc difficile de calculer sa consommation spécifique d’eau chaude. Mais, il est possible d’installer, sur la ligne électrique du chauffe-eau, un compteur d’énergie. 

Voici quelques consommation moyenne de chauffe-eau électrique.

Chauffe-eau électrique 200 litres : 500 € en moyenne par an

Chauffe-eau électrique 300 litres : 765 € en moyenne par an

Chauffe-eau thermodynamique 200 litres : 170 € en moyenne par an

Chauffe-eau thermodynamique 300 litres : 260 € en moyenne par an

Chauffe-eau solaire 300 litres : 90 € en moyenne par an

Comment moins consommer d'eau chaude ?

Il suffit de changer un peu nos habitudes pour réduire par 2 ou 3 notre consommation d’eau chaude à l’année !

Privilégier la douche rapide

Une douche consomme en moyenne 35 litres d’eau chaude alors qu’un bain englouti plus de 100 litres. Si vous prenez juste un bain par semaine, la différence sur l’année sera d’environ 3400 litres d’eau à chauffer par personne. 

Installer des douchettes économiques

Il existe des douchettes à débit variables qui permettent de gérer la consommation d’eau chaude. Vous prendrez ainsi le contrôle sur votre consommation. En complément, sur tous vos robinets, vous pouvez installer des mousseurs qui réduisent la consommation sans altérer le confort.

La chasse aux fuites

Nous le savons, les fuites d’eau et surtout d’eau chaude sont à bannir. Contrôlez régulièrement votre réseau et entretenez-le afin d’éviter de lourdes pertes.

Un robinet qui coule, c’est 120 litres d’eau par jour de perdus soit plusieurs centaines d’euros à l’année.

Oublier un robinet et laisser couler un léger filet d’eau, cela peut vous couter 400 litres dans la journée…

Eviter de laisser couler l’eau

Que ce soit pour laver la vaisselle, vos dents ou tout autres usages, on veillera à limiter le temps d’écoulement de l’eau et surtout l’eau chaude. Sans devenir obsessionnel, il est possible d’économiser facilement sur ce poste. Un lave-vaisselle est par exemple plus judicieux que laver la vaisselle à la main.

Ne pas surchauffer l’eau

La température d’usage peut doubler votre besoin en énergie. En effet, selon votre chauffe-eau, il est très important qu’il soit réglé à la bonne température. Cela évitera de vous bruler et une surconsommation.

Pour le lave-linge, il est bien souvent alimenté en eau froide (donc pas d’économies du chauffe-eau sur ce poste). Mais laver son linge à 30° suffit dans presque tous les cas de figures et économisera de l’électricité. Il est possible de raccorder certain lave-linge directement au chauffe-eau. C’est option est intéressante surtout si vous possédez un chauffe-eau solaire.

Quels systèmes de production d'eau chaude ?

Le chauffe-eau à reservoir classique

C’est celui que tout le monde connait. Il s’agit d’un simple réservoir, rempli d’eau et qu’on chauffe en permanence. Il délivre ainsi un volume plus ou moins important d’eau chaude. Cette eau peut être chauffée par divers source mais en général, il s’agit de chauffe-eau électrique

L’eau froide, sous pression, remplace l’eau chaude prélevée en permanence. L’eau froide est ainsi chauffée à son tour par l’intermédiaire de résistance électrique.

L’avantage de ce chauffe-eau est son prix et sa facilité de pose et d’entretien. Il est en revanche très énergivore et sa durée de vie est de l’ordre de 10 à 15 ans. Ce chauffe-eau est une pollution importante durant tout leur cycle de vie.

Le chauffe-eau instantané

Sur ces appareils, il n’existe pas de ballon de stockage. Ce chauffe-eau délivre de l’eau chaude à la demande, selon les besoins.

En France, le système le plus répandu est le chauffe-eau instantané au gaz. L’eau passe simplement dans un réseau de cuivre et le gaz en combustion, via un bruleur, chauffe l’eau qui est distribuée au point d’eau selon la demande. C’est un détecteur qui enclenche le système lors de l’ouverture et la fermeture d’un robinet.

  • Les avantages de ce type de chauffe-eau sont :
  • Le gain de place
  • Les économies d’énergies (par rapport au réservoir électrique)
  • L’absence de prolifération bactériennes
  • Une durée de vie accrue (20 à 25 ans)
Les économies moyennes par rapport à un chauffe-eau à réservoir sont de l’ordre de 20% par an. Un chauffe-eau à condensation gaz sera encore beaucoup plus performant.

Le chauffe-eau thermodynamique ou chauffe-eau à pompe à chaleur

Ce ballon est associé à une pompe à chaleur (PAC). Cette dernière fonctionne de la même manière que votre réfrigérateur mais à l’inverse. C’est à dire qu’elle va aspirer de l’air ambiant (intérieur ou extérieur) pour le compresser et produire de la chaleur. On chauffera ainsi l’eau qui sera stocker dans le ballon.

Tout l’intérêt d’un ballon avec PAC est son COP. C’est le coefficient de “multiplication” de l’énergie électrique. En bref, un COP de 3 (le plus courant) signifie que vous produirez 3 calories pour une calorie dépensée. 

Il existe plus variantes et de nombreuses possibilités d’installations qui vont améliorer ou détériorer le COP. Dans l’idéal, il faut que cet équipement soit installé dans un local isolé, bien ventilé, de minimum 20M3 et avec une température comprise entre 12 et 30°. Comme on le voit, c’est compliqué. Ces contraintes sont liés au fait que ce ballon PAC ne fonctionne pas ou mal quand il fait trop froid ou trop chaud et qu’il produit un bruit important.

Pour les maisons Mon Habitat Positif, nous préconisons ce ballon dans des cas précis et le déconseillons au-delà de 600 mètres d’altitude.

Enfin, il faut savoir que le ballon thermodynamique refroidit considérablement la pièce dans laquelle il va chercher l’air. Nous conseillons souvent de prendre l’air à l’extérieur, pour ce motif mais de fait, nous perdons en rendement (COP) et en durée de vie de l’équipement.

Le chauffe-eau solaire ☀️

Parmi tous les systèmes présentés ici, le chauffe-eau solaire est le seul qui ne fasse pas appel aux énergies fossiles. Mais, est-ce qu’il fonctionne ? Est-ce-rentable ?

Le chauffe-eau solaire chauffe un liquide caloporteur (eau glycolé) simplement par rayonnement.  Le liquide est dirigé du ballon vers les panneaux par une pompe alimentée par l’électricité. L’ensemble est parfaitement silencieux et le rendement permet d’être autonome de 50 à 95% de l’année. 

Le chauffe eau solaire est particulièrement intéressant quand il est couplé à un chauffage solaire >>>. En effet, on augmente ainsi les volumes d’eau chauffé et par conséquence, l’autonomie sur les 2 postes.

La consommation électrique du système est presque nul. La durabilité est très bonne, plus de 25 ans. La production de gaz à effet de serre est nulle. Les panneaux sont très faciles à recycler. Le retour sur investissement est bon voir très bon si le système intègre en plus le chauffage.

Quel est le meilleur chauffe-eau sanitaire ?

Pour Mon Habitat Positif, il n’y a aucun doute, le chauffe-eau solaire est de loin, la meilleure solution, vous l’avez sans doute compris.

Nous avons pu tester tous les systèmes depuis 15 ans et clairement, le meilleur rapport investissement, rendement, préservation de l’environnement et recyclabilité est : le chauffe-eau solaire.

Il représente une part très faible du marché parce qu’il n’est pas toujours possible d’installer des panneaux et surtout, par manque d’informations fiables. Quand vous demandez à votre installateur ce qu’il pense du solaire, interrogez-le sur le nombre d’installations qu’il a réalisé. Cette information est cruciale. Il faut également savoir que le ballon thermodynamique est extrêmement simple à poser et ne demande aucune compétence, comme une PAC pour le chauffage. C’est largement ce qui explique l’engouement des installateurs sur ces équipements qui leur permettent des marges très confortables.

 

On estime qu’une personne consomme environ 50 litres d’eau chaude par jour.

 

 

La consommation annuelle d’un chauffe-eau électrique de 200 litres est de 500€ en moyenne.

 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Ici, on construit et rénove

ÉCO-RESPONSABLE

On vous garantit

Vous souhaitez échanger en direct avec nous ? Avec plaisir !
Toutes les demandes sont traitées en moins de 30 minutes !