fbpx
10 ANS D’EXPÉRIENCE EN ÉCO-CONSTRUCTION
des dizaines de réalisations en Auvergne
Construire l’autonomie de demain

Sommaire

Quelle architecture pour une maison bois bioclimatique ?

Toutes les architectures sont possibles pour la construction d’une maison bois. Mais certaines sont plus performantes que d’autres pour le confort intérieur et l’approche bioclimatique.

Le confort étant subjectif, on adaptera l’architecture bois avant tout à l’habitant et à l’environnement. Le bois permet toutes les audaces et tous les standings.

Liberté de forme

L’architecture bois est réputée pour sa flexibilité. En réalité, les maisons bois en fustes, madriers ou même poteaux-poutres sont assez rigides et permettent peu d’excentricités. L’ossature bois est un peu plus souple mais, c’est surtout la structure en bois lamellé qui permet toutes les originalités. 

En fonction des formes et sections, les poutres et poteaux en lamellés collés autorisent toutes les souplesses. On peut envisager des portées importantes voir immenses (au-delà de 100 mètres pour des chantiers exceptionnels).

Pour la construction de maison individuelle, 10 à 15 mètres sont suffisants. Ces portées ouvrent des portes architecturales presque infinies. Seul le budget et notre imagination sont encore des obstacles à la réalisation de bâtiment hors du commun. 

Légèreté

La résistance du lamellé par rapport au bois massif lui confère une esthétique et une légèreté propre. Associé au verre, il permet de créer des structures aux dimensions hors normes et pourtant aériennes. Ces propriétés sont particulièrement adaptées aux maisons bioclimatiques. 

Par exemple, on pourra intégrer une serre bioclimatique sur deux niveaux en façade sud, accolée à une structure en béton. L’ensemble pourra apporter des apports solaires importants tout en garantissant le confort par l’inertie du béton.

Le bois apporte la légèreté, la souplesse et la facilité d’intégrer de grandes baies vitrées tout en apportant une touche esthétique indéniable. 

Modernité

Le bois avec le lamellé collé permet d’associer tradition et modernité.

Trop souvent, c’est le béton qui est mis en avant dans l’architecture moderne alors qu’en réalité, il n’apporte pas grand-chose dans les petites structures que sont les maisons individuelles.

En dehors des fondations, le bois est tout à fait adapté pour soutenir les charges.

Quant aux formes, que se soit les avancées de toitures, balcons, ou même toits terrasses, que se soit le béton ou le bois, c’est l’étanchéité à l’eau qui garantira la durabilité.

L’avantage du bois en architecture moderne c’est que toutes les formes peuvent être imaginées et fabriquées en atelier. On assemblera ensuite sur place sans difficulté particulière. 

Toutes les essences de bois sont possibles pour apporter une esthétique contemporaine.

Pour la finition extérieure, on pourra jouer avec les bardages horizontaux ou verticaux, les largeurs de lames, les espacements, …

Si l’on accepte de laisser griser le bois, il ne demande aucun entretien (pour les bois imputrescibles comme le mélèze, douglas…).

La pose de bardages verticaux est plus durable et grisera plus uniformément.

Si l’on souhaite garder sa teinte naturelle au bois, on pourra jouer avec l’architecture et les débords de toits mais, il faudra impérativement appliquer régulièrement une lasure, un rénovateur ou enfin des produits anti-grisaillement. Ces produits peuvent aujourd’hui être naturels et écologiques mais, dans ce cas ils sont moins durables dans le temps. 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

Ici, on construit et rénove

ÉCO-RESPONSABLE

On vous garantit

Vous souhaitez échanger en direct avec nous ? Avec plaisir !
Toutes les demandes sont traitées en moins de 30 minutes !