fbpx

11 ANS D’EXPÉRIENCE EN ÉCO-CONSTRUCTION

Construire l’autonomie de demain

Tél : 04 43 36 18 24 – 06 72 43 35 08

 

 

Sommaire

Consommer moins d'éclairage

La consommation d’électricité liée à l’éclairage dans une maison en France ne représente pas plus de 12% de votre consommation totale. On estime que cela représente environ 400 kWh/an , soit 65€ par famille.

Nous parlons donc ici d’une quantité d’énergie marginale si l’on compare aux besoins en chauffage. Mais si l’on multiplie ces besoins pas l’ensemble de la population Française, c’est considérable.

Une famille moyenne possède 22 lampes et en achète 3 par an.

Il est facile de réduire sa consommation d’éclairage.

Apprenez à vos enfants à éteindre les lumières en quittant une pièce ! Ce n’est pas simple. Mais par exemple, mettez en place un système de points pour chaque lumière oubliée et arrivé à 5 points, votre enfant pourrait par exemple passer l’aspirateur…

Couper les alimentations aux appareils et lampes quand ils sont inutiles. Concrètement, vous pouvez installer des coupes circuits directement dans votre tableau électrique ou des multiprises avec interrupteur.

Construire bioclimatique pour dépenser moins

La construction d’une maison bioclimatique permet de réduire considérablement sa consommation d’éclairage.

Les pièces de vie comme le salon, la cuisine, la salle à manger étant orientées de l’Est à l’Ouest en passant par le Sud, vous profitez d’un éclairage naturel toute la journée.

Qu’il fasse beau ou pluvieux, l’orientation bioclimatique et l’éclairage naturelle seront toujours plus performant qu’une lumière artificielle.

On peut souvent constater que dans les maisons anciennes, les ouvertures étaient réduites au minimum afin d’éviter que la chaleur s’échappe à l’extérieur. La lumière naturelle était donc limitée. Dans ce cas, l’éclairage à la bougie ou électrique était indispensable.

Dans une maison bioclimatique, la surface vitrée représente en moyenne 1/3 de la surface habitable. Soit, pour une maison de 100M² une surface vitrée essentiellement au Sud de 33 M². Toutes ces ouvertures diffusent un éclairage considérable tout au long de la journée et permettent donc des économies d’énergies, même par temps pluvieux.

L'éclairage led, une technologie mature ?

L’éclairage LED est aujourd’hui incontournable, obligatoire.

Les AVANTAGES des LED sont :

  • Durables. Elles peuvent éclairer, sans produire de chaleur, pendant plus de 100 mille heures…
  • Insensible au froid
  • Les vibrations n’entraînent aucune conséquence sur leurs fonctionnements
  • Le prix d’une Led, en 2021, est devenu tout à fait abordable (de 5 à 10 €) même si les anciennes lampes à incandescence étaient à l’achat, plus économique
  • Elles consomment très peu d’électricité.

Les économies d’énergies remboursent rapidement la différence d’investissement d’une Led. Le bénéfice de consommation est indéniable.

Les INCONVENIENTS des LED sont :

  • Les ampoules LED sont sensibles à la chaleur. Leur intensité diminue en cas de température élevée
  • La lumière d’une Led est souvent froide et assez éloignée d’une lumière naturelle. Mais ce défaut est surtout présent avec les produits de premier prix.

Il faut retenir que la technologie LED est une technologie mature : elle permet de remplacer toutes les sources d’éclairage traditionnelles par des sources plus fiables, compactes, durables, et à l’efficacité lumineuse élevée.

On peut éclairer une maison avec une lumière agréable, uniquement avec des LED, si l’on met le prix. En effet, les LED de qualité, même si elles consomment très peu, coutent encore un peu cher.

Pensez lumens ! et oubliez les watts

Pour beaucoup, nous avons gardé l’habitude de choisir nos lampes en fonction de leur consommation électrique exprimé en watts. C’est une erreur, depuis l’arrivée massive des Leds, 

Habituez-vous à l’efficacité lumineuse exprimée en lumens par watt.

Aujourd’hui, il est beaucoup plus judicieux de choisir un luminaire en fonction de son efficacité lumineuse plutôt que de sa consommation électrique. Toutes les Led sont économes mais toutes n’éclairent pas à l’identique, loin de là.

Plus le nombre de Lumens par Watts est élevé et plus la lampe éclairera.

Combien de Lumens par pièce ?

On choisira la quantité de Lumens souhaitait en fonction des pièces. En effet, une chambre aura besoin de moins de lumière qu’une salle de bain ou une cuisine. La surface de votre pièce et vos préférences seront également capitales.

En moyenne, voici les quantités de Lumens par pièce habituellement constatés :

  • Salle de bain de 10 m² : 3000 lumens
  • Chambre à coucher de 15 m² : 3000 lumens
  • Bureau de 10 m² : 5000 lumens
  • Cuisine de 15 m² : 3000 lumens
  • Living-room de 40 m² : 12000 lumens

Pour calculer le nombre de Lumens avec plus de précisions, on utilisera le Lux. Cette unité de mesure est corrélée au M². Vous aurez donc besoin d’une certaine quantité de Lux pour éclairer un certain nombre de M². En multipliant les Lux par les M², on obtient les Lumens.

Par exemple, on sait qu’il nous faudra 500 Lux par M² pour un espace de travail (bureau) de 12M². Le ou les luminaires devront donc délivrer 500 x 12  = 6 000 lumens?

Voici quelques exemples des Lux nécessaires par M² selon les pièces de votre maison :

  • Une zone de passage : 75 ou plus
  • Une chambre d’adulte : 100 ou plus
  • Une chambre d’enfant ou un salon : 150 ou plus
  • Une cuisine, une salle à manger : 200 ou plus
  • Une salle de bain 300 ou plus
  • Dans une zone de travail (bureau, salle de lecture, plan de travail) : 500 ou plus

Calculer vos besoins d’éclairage avec précision

Si l’on souhaite calculer précisément ses besoins en Lumens, en plus de connaître la quantité de Lux par M², il faudra ajouter la nature et la couleur des matériaux dans la pièce ainsi que le rendement lumineux de la lampe.

Ce calcul peut s’avérer très complexe si l’on prend en compte tous les matériaux, les ouvertures, sols, murs et plafonds de la pièce. On peut donc se contenter de considérer seulement les murs. Ils représentent la surface la plus importante.

Pour une ampoule Led, le rendement est en général proche de 0,7. La formule est donc la suivante :

Superficie de la pièce x nombre de lux x (1/rendement lumineux) x (1/facteur de réflexion)

Quelques exemples de facteurs de réflexion selon les couleurs :

  • Blanc : 0,70
  • Verre : 0,35
  • Bleu : 0,20
  • Rouge : 0,20
  • Jaune : 0,50
  • Gris clair : 0,50
  • Gris ardoise : 0,10
  • Noir : 0,04

Voici quelques exemples de facteurs de réflexion selon les couleurs :

  • Plâtre : 0,85
  • Brique blanche : 0,62
  • Brique rouge : 0,2
  • Carrelage : 0,3
  • Béton : 0,4
  • Pierre de taille : 0,5
  • Bois clair : 0,4

Pour exemple, une cuisine blanche de 12 m² (facteur de réflexion 0,7 et rendement lumineux 0,7), le nombre de lumens nécessaire est de 8035,71.

12 x 250 x (1/0,7) x (1/0,7) = 6 049,20 lumens

Pour une cuisine avec une peinture noir, le nombre de lumens serait de 12 x 250 x (1/0,7) x (1/0,04) = 106 500 lumens !

On peut constater que pour la même surface, une pièce aura des besoins très différents en lumières en fonction des couleurs et des matériaux de finitions.

La lumière chaude et froide

La lumière, même blanche a une couleur. Cette couleur qui va du bleuté à l’orangé est classé par “température”, du froid vers le chaud. Le bleu étant bien sur froid et l’orange, le chaud.

La «température de couleur» de la lumière s’exprime en degrés kelvin (K). Plus elle est basse, plus la lumière émise tend vers les couleurs chaudes (<3 300 K). Plus elle est élevée, plus elle est dynamique (>5 300 K) et plus la lumière tend vers le bleu.

La lumière du jour correspond en moyenne à 6 400 K.

La température de couleur est indiquée sur l’emballage de votre ampoule (orange ou bleu).

Selon l’ambiance et la fonction que vous souhaitez donner à votre pièce, vous ne choisirez pas la même température de couleur.

Classiquement, les couleurs chaudes sont plutôt utilisées pour les pièces comme le salon, la bibliothèque ou les chambres parce qu’elles sont plus reposantes. Vous pouvez aussi les utiliser pour le miroir d’une salle de bain ce qui vous ferra un teint plus agréable.

A l’inverse, les couleurs froides se trouvent plus dans une cuisine, une salle de bain, un espace de travail, un couloir… Les couleurs froides sont plus dynamisantes.

Les lampes à Led, qui sont des appareils électroniques, sont parfaitement compatibles avec des variateurs de lumières. On peut même installer des luminaires qui changent de couleur selon l’ambiance désirée. Couleur et intensité sont donc facile à maitriser avec ce type de lampe.

En conclusion

L’éclairage naturel est à privilégier et pour cela, rien de mieux qu’une maison bien orientée, au Sud, avec de grandes baies vitrées.

Pour vos besoin en éclairage artificiel, la Led est très performante. Pensez à varier les éclairages, les intensités, les couleurs. Et surtout n’hésitez pas à multiplier les sources lumineuses pour plus de confort et pour créer des atmosphères agréables.

Rénovation bioclimatique 63

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Ici, on construit et rénove

ÉCO-RESPONSABLE

On vous garantit

Vous souhaitez échanger en direct avec nous ? Avec plaisir !
Toutes les demandes sont traitées en moins de 30 minutes !