fbpx

11 ANS D’EXPÉRIENCE EN ÉCO-CONSTRUCTION

Construire l’autonomie de demain

Tél : 04 43 36 18 24 – 06 72 43 35 08

 

 

Sommaire

Vous pensez avoir trouvé la maison de vos rêves ? Celle que vous cherchez depuis des mois, des années ! Mais comment savoir si c’est vraiment la bonne ? Comment définir si cette maison peut être rénovée ? Nous allons voir comment restaurer une maison vétuste, ce n’est pas si compliqué.

Maison ancienne rénovée

Quel type de maison ancienne rénover ?

Toutes les maisons anciennes peuvent être rénovés. 

Que ce soit la rénovation d’un maison en pierre, ou la rénovation d’une maison en bois, une maison en pisé, une maison en briques, une maison en béton, un corps de ferme ou une fermette, une longère ou même des maisons plus récentes des années 1930, 50, 70, 80,…

Absolument toutes les maisons peuvent, une fois rénovées, peuvent vous apporter le confort moderne. Mais certaines bâtisses, malheureusement, pour des questions de budget, sont difficilement « récupérables ». Ils faudra apprendre à reconnaître ces dernières.

L’importance du diagnostique avant de commencer la rénovation d’une maison ancienne

C’est essentiellement le gros oeuvre définira si l’on peut ou pas rénover une maison. Les éléments incontournables à examiner seront :

1. LA TOITURE

Vérifier si la couverture ne fuit pas ! Si les gouttières et descentes d’eau pluviale sont en bon état. En cas de fuite, il est probable que la charpente soit aussi endommagée. Si vous avez un doute, demandez conseil à un professionnel, charpentier, couvreur ou maître d’oeuvre. Le cout de rénovation d’une toiture peut s’avérer très dissuasif  et enlever tout l’intérêt d’acheter.

2. LA MACONNERIE

Des murs endommagés, avec des fissures importantes (plus d’1 cm) doivent vous alerter. Mais, pas de panique. Les maisons anciennes bougent dans le temps, c’est tout à fait normal. Il très rare de trouver une maison de plus de 30 ans sans aucune fissures. Et il est tout aussi rare que se l’a mette en péril.

Les lézardes verticales, sur toutes la hauteur de la maison, et de plus d’1 cm sont plus inquiétantes. Comme pour la toiture, en cas de doute, appeler un professionnel. Mais, de petites fissures de quelques millimètres ne présentent en général pas de danger.

3. L’HUMIDITE

Si les murs sont humides par le bas, il y a probablement des remontées capillaires. L’eau s’infiltre pas le sol et remonte lentement dans les murs.

Dans ce cas, il est nécessaire d’inspecter les sous-sols. Si vous trouvez des champignons, de la mérule, fuyez. Si ce n’est pas le cas, il est peut-être possible de drainer le bâtiment. Il s’agit d’effectuer des tranchée en bas de murs et d’y installer des drains pour collecter et évacuer l’eau. Cette opération, comme pour le toit et les murs, est couteuse.

4. L’ESPACE

La surface d’une maison peut souvent être modifiée, agrandie. Mais une extension a un cout non négligeable, de l’ordre de 1600 à 2500 €/m² selon l’environnement et la surface. 

Il est donc préférable de bien étudier les possibilités d’agrandissement avant d’acheter et surtout de connaître le prix de ce type travaux. 

Encore une fois, une étude préalable est obligatoire avant d’envisager d’acheter et d’agrandir une maison. Par expérience, une extension est envisagée mais abandonnée dans 50% des cas.

5. L’ISOLATON

Dans la majorité des cas, il est possible d’isoler des maisons même très anciennes. On adaptera simplement les isolants au bâtiment. 

Il existe cependant certaines bâtisses qui sont très complexes à améliorer thermiquement, comme les châteaux, les maisons de maîtres, ou les maisons déjà réhabilitées sans isolations,…

Ces dernières sont les pires puisque vous achèterez un bien rénové, au prix fort mais non isolé.

Pour isoler une maison ancienne, on évitera en général les matériaux qui ne permettent pas à la vapeur d’eau de traverser les parois.

Par exemple, il faudra éviter les isolants à base de polyuréthane sur des murs en vieilles pierres. A terme, la condensation s’accumulerai entre l’isolant et la pierre, les joints seraient endommagés et les murs pourraient, après quelques années, être en péril.

6. LA DEMOLITION

On pense souvent qu’il ne faut aucune compétence particulière pour effectuer la démolition et c’est souvent vrai. Par contre, soyez vigilent. Certains murs peuvent être porteurs et les détruire peut avoir de lourdes conséquences. Il est facile de les repérer. Ils sont souvent épais (plus de 20 cm ) et surtout très solides. 

Mais même si c’est rare, certaine murs en briques sont quelquefois porteurs de solivages (poutres). Et parallèlement, certain solivage ou charpente participent au maintient des murs.

Enfin, ne détruisez jamais une cheminée en commençant par le bas (le foyer). Elle pourrait rapidement s’effondrer par le haut (la souche).

Soyez prudents !

Comment rénover une maison ancienne ?

Rénover ne s’improvise pas mais une maison ancienne restaurée aura un cachet que ne pourra jamais égaler la construction neuve.

Rénovée une maison ancienne c’est aussi être bien accompagné dans sa recherche et ses travaux

A qui viendrait à l’idée d’essayer de démonter le moteur de sa voiture sans aucune connaissance mécanique ? Personne. Et une voiture coute en général beaucoup moins qu’une maison.

Une maison ancienne demande un certain savoir faire pour être rénovée dans les règles de l’art ou au minimum, être rénové sans causer de dégâts irréparables.

Si vous n’êtes pas du bâtiment, si vous n’avez pas une vrai expérience de l’achat et de la rénovation, faites-vous aidé ! C’est souvent beaucoup plus rentable de se faire accompagné par un bon agent immobilier, un bon maitre d’oeuvre ou un bon architecte que de tout faire seul.

Une fois que vous aurez défini précisément les travaux de gros oeuvre à effectuer, avec ou sans maître d’oeuvre (ou architecte), il faudra évaluer le montant des travaux de second oeuvre et de finitions.

Appeler vous même les artisans pour obtenir des devis est une tâche très complexe. En effet, les artisans qualifiés et compétents ne manquent pas de travail. Ils ont souvent 1 à 2 ans de carnets de commandes d’avance. De plus, ils sont souvent réticents pour réaliser des devis sans avoir de garantie de réaliser les travaux. Il est donc une fois de plus préférable de faire appel à un maître d’oeuvre ou courtier en travaux.

Maitre d'oeuvre spécialisé en maison ancienne

Certains professionnels sont spécialisés dans la rénovation de bâtiments anciens. Ils pourront vous accompagner dans les diagnostiques préalables aux chiffrages et aux travaux.

La préparation et l’anticipation sont les clés d’une rénovation réussie.

Un maître d’oeuvre pourra vous aider à définir le projet qui vous correspond et le type de maison qui répondra le mieux à vos envies et besoins.

Par contrat, il vous garantira :

  • Le délais
  • La coordination des travaux
  • Le prix
  • La mise en oeuvre
  • La qualité et durabilité des matériaux

Le maître d’oeuvre se chargera également de

  • La réalisation des plans
  • Des dossiers administratifs
  • Les déclarations en mairie
  • La déclaration préalable ou le permis de construire

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

Ici, on construit et rénove

ÉCO-RESPONSABLE

On vous garantit

Vous souhaitez échanger en direct avec nous ? Avec plaisir !
Toutes les demandes sont traitées en moins de 30 minutes !